Xavier Héber-Suffrin, 55 ans, directeur d’un pôle de travail protégé et adapté


Ingénieur de formation, j’ai travaillé pendant près de 30 ans chez Michelin puis Veolia, dans des postes de direction en France et à l’international. Dans ma dernière fonction, je portais la politique RSE de Veolia sur la région Languedoc-Roussillon. À ce titre, je côtoyais souvent des directeurs d’Esat. Et à chaque fois que je discutais avec l’un d’eux, je me disais “ce type a un super job, qui fait vraiment sens”. Et moi, du sens, j’en trouvais de moins en moins dans mon activité. En 2014, j’ai donc profité d’un plan de départ volontaire pour changer complètement d’orientation professionnelle. Mon projet était très clair, devenir directeur d’Esat. Mais j’avais beau avoir visité beaucoup d’ateliers protégés, je ne connaissais rien à la réalité de ce métier et à son cadre, celui du secteur médico-social. J’ai pris contact avec une de mes relations dans le milieu, qui m’a conseillé de suivre une formation. Et il a bien fait. Chez Espace Sentein, j’ai énormément appris au contact de formateurs remarquables qui aiment transmettre et partager. Et j’ai pu faire un stage passionnant, dans l’Esat dont je suis finalement devenu le directeur. Pour ce poste, j’ai été sélectionné parmi 90 candidats. Sans la formation, je n’aurais probablement même pas été reçu en entretien. Aujourd’hui, je gagne 30% de moins que dans mes précédentes fonctions, mais je m’éclate tous les jours dans mon job. Et je fais un travail utile, dans lequel je suis en accord avec mes valeurs. Et ça n’a pas de prix !

Témoignage formation reconversion social

Xavier Héber-Suffrin, 55 ans, directeur d’un pôle de travail protégé et adapté


Certifié Promotion 47