Patrice Mancini, 50 ans, directeur d’un Esat à Buc


“Le secteur médico-social a beaucoup de mal à faire évoluer ses structures, ses process, ses modes d’organisation. Dans les discours, les équipes se disent toujours prêtes à changer mais dans les faits, le veulent-elles vraiment ? Car les choses ne bougent que très lentement. Le milieu a donc beaucoup à gagner avec l’arrivée de dirigeants issus du secteur privé. Des gens neufs, avec un autre regard, des expériences différentes, d’autres méthodes de travail. C’est la raison pour laquelle j’accueille très régulièrement des stagiaires de direction en formation de l’Espace Sentein. Ils représentent une bouffée d’air, ils ne sont pas formatés par des années de pratiques dans le secteur… Ici, nous leur confions de vraies missions, avec des objectifs précis. Actuellement, notre stagiaire de direction prépare par exemple le lancement de deux nouvelles activités pour nos travailleurs en situation de handicap : la permaculture et l’apiculture. Dans un Esat, il y a une partie production importante sur laquelle les personnes issues de l’industrie sont plus à l’aise que celles issues du secteur Médico-social. Mais attention, les dirigeants venus du privé ont beau avoir de réelles compétences transférables, ils doivent aussi faire preuve de tact, de finesse, de capacités d’adaptation. Pour faire évoluer les organisations, il faut emmener les équipes avec soi, tenir compte de leurs résistances et de leurs craintes. Celui qui veut aller trop vite est quasi sûr d’échouer, certain n’ont même pas fini leur période d’essai.

Témoignage formation reconversion social

Patrice Mancini, 50 ans, directeur d’un Esat à Buc


Certifié Promotion 21 et Tuteur de stagiaires