Pascal Tanchon, 52 ans, directeur adjoint du centre hospitalier de Privas (Ardèche)


Dans ma carrière, j’ai notamment fait du management de transition. Pendant plus de 15 ans, j’ai administré ou assisté des dirigeants de PME dans des secteurs très variés du commerce ou de l’industrie. C’était passionnant mais extrêmement prenant et il fallait à chaque fois s’immerger rapidement dans un nouvel univers.

Souhaitant réorienter mon projet professionnel en lui redonnant du sens, j’étais attentif aux évolutions et besoins du secteur de la personne âgée sans savoir comment l’intégrer. J’ai alors découvert la formation de dirigeant de l’économie médico-social adaptée aux managers sans expérience dans ce secteur. Je n’ai pas hésité à intégrer la première session.

Ce cursus m’a permis d’acquérir très vite les fondamentaux : réglementation, politiques publiques, financement et surtout acculturation au secteur grâce à des intervenants ayant l’expérience du terrain. Fraîchement diplômé, j’ai travaillé comme responsable départemental de l’offre de soins hospitalière de l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes, puis rejoint le centre hospitalier de Privas, comme directeur adjoint. En autres missions, je suis directeur délégué d’un EHPAD autonome de 110 lits. Je m’épanouis vraiment dans cette nouvelle vie professionnelle dans laquelle je travaille beaucoup plus sur la durée et en profondeur. Par des actions concrètes, j’essaie de promouvoir la qualité de vie au travail comme levier d’amélioration de la qualité de prise en soins des résidents. Cette démarche de conduite du changement donne de la reconnaissance au travail d’équipe dans l’amélioration continue d’accompagnement de nos aînés. Voilà le sens que j’étais venu chercher !

Pascal Tanchon, 52 ans, directeur adjoint du centre hospitalier de Privas (Ardèche)


Certifiée Promotion 37