Agnès Tabourel, 48 ans, directrice de secteur d’un gestionnaire d’Ehpad


J’ai trouvé un poste de directrice d’Ehpad avant même la fin de la formation. Ce qui a interpellé positivement mon futur employeur, c’est l’expérience de direction que j’avais déjà accumulée tout au long de ma carrière. Pas dans le secteur médico-social, mais dans ceux du commerce, de l’hôtellerie et de la formation professionnelle. Avoir une expérience de la gestion financière, du management, de la relation commerciale, c’est un énorme atout pour diriger un Ehpad. Car les résidents sont aussi des clients, qui paient pour avoir une prestation de qualité, qu’il s’agisse de la prise en charge, des soins, de l’animation, de l’hébergement ou du bien-être au quotidien. Je peux vous assurer que tenir ce genre de discours lors d’un entretien d’embauche, ça joue en votre faveur ! Bien sûr, le médico-social a aussi ses spécificités. Maîtriser le Code de l’action sociale et des familles, ça ne s’invente pas ! C’est pour cela qu’il est impératif de se former. Espace Sentein propose en ce sens un programme très original. Lors de chaque session, on est accueilli dans un nouvel établissement, on change systématiquement de région et de type de structure… Ce qui permet tout à la fois de parfaire ses connaissances théoriques et de voir la réalité des lieux, avec des échanges très approfondis avec l’équipe de direction. Résultat, à l’issue de la formation, on a une bonne vision du secteur et un début de réseau professionnel.

Témoignage formation reconversion social

Agnès Tabourel, 48 ans, directrice de secteur d’un gestionnaire d’Ehpad


Certifiée Promotion 56